Le bois précieux: un matériau aux nombreuses qualités

Chacune des montres retranscrit notre volonté de sublimer le bois pour l’associer à l’éclat de l’acier inoxydable afin de créer une montre unique.

Un garde-temps haut de gamme, unique et durable

Associer le bois et l’acier en haute horlogerie, pour créer une montre unique: cette idée peut paraître difficilement réalisable. Et pourtant, cette matière, considérée par beaucoup comme étant la plus noble qui soit, offre des possibilités incroyables pour la sublimer.

L’usinage du bois précieux est complexe, de nombreuses étapes et manipulations sont nécessaires pour arriver à la pièce finale, et c’est là que ressort toute l’unicité de ce matériau. Les bois précieux sont d’ailleurs utilisés depuis très longtemps dans la confection d’objets d’arts.

Sélection des essences de bois

Chaque essence de bois est unique et comporte ses particularités. De la couleur au grain, chaque morceau de bois est différent. Les possibilités créatives offertes par les essences de bois sont ainsi très nombreuses et apportent à chacune des montres du caractère et une personnalité. De la sélection des essences à la fabrication des pièces, chaque étape est soigneusement effectuée.

Tout d’abord, les qualités intrinsèques et esthétiques des essences sont étudiées afin de sélectionner les meilleurs morceaux. Une fois choisis, vient alors la découpe du bois brut. Pour chacun des morceaux, elle est réalisée de sorte à sélectionner la partie la plus intéressante et correspondant le plus au design final de la montre. Une fois la pièce finalisée, elle est traitée contre l’humidité grâce à une huile siccative naturelle qui confère au bois un éclat et un durcissement de sa surface.

Quatre essences de bois sélectionnées pour le premier modèle

Le Kauri tout d’abord, auquel la marque rend honneur, est un bois passionnant du fait de son ancienneté. Le bois sélectionné est en effet un vestige d’arbres préservé dans la tourbe, un milieu acide sans contact avec l’oxygène, qui a permis de conserver le bois dans un parfait état pendant des dizaines de milliers d’années.

Le deuxième est un Broussin de Bruyère, une excroissance formée entre la racine et le tronc par l’agglomération de nombreux bourgeons. Le broussin de Bruyère est un bois qui résiste au feu et est, de ce fait, beaucoup utilisé pour confectionner les pipes à fumer. De par son mode de séchage, il est un bois très stable au grain fin et au veinage « flamme » très esthétique.

Le Bois de Violette est le troisième bois qu’il est possible de choisir pour habiller sa montre. C’est en effet un bois très intéressant du fait de son grain serré, fin et régulier et de ses veines noires qui apporte un caractère particulier à la montre. Il appartient à la famille des palissandres et présente une teinte violacée à l’état frais (d’où son nom “bois violet” devenu “bois de violette”).

Enfin l’Ébène de Macassar, est le bois le plus foncé qu’il est possible de choisir. Avec sa couleur foncée, son aspect poli et esthétique, il apporte la touche finale d’élégance à la montre.

Les montres KAURI racontent une histoire car le bois est une matière qui a évolué, dans certains cas, des milliers d’années et qui continue d’évoluer au poignet de son porteur, sous forme d’un garde-temps.